MECASON®, une démarche pour améliorer
la durée de vie de vos roulements

Vous êtes ici : Mecason > Surveillance continue

Pourquoi une surveillance
continue MECASON® ?

Plusieurs notions interviennent dans la réflexion :

Sûreté de fonctionnement :

Une machine tournant vite, ou de puissance élevée, peut devenir très dangereuse en cas de dégradation !


  • Un roulement mal lubrifié peut se gripper, se bloquer et provoquer la rupture de l'arbre !
  • Dans une usine chimique, un compresseur d'hydrogène a éclaté à la suite du desserrage de boulons qui a conduit à la rupture des boulons de tête de bielle et au passage de celle-ci à travers le carter. Sans explosion !!
  • Un défaut de lubrification provoque, au sein du roulement, une élévation de température des points de contact. Dans une atmosphère explosible, cela peut provoquer feu ou explosion. Des mises à feu se sont produites plusieurs fois chez un industriel (qui est devenu client), sur une machine d'impression utilisant des encres solvantées, l'encre venant dégrader la graisse et s'enflammant par suite de l'échauffement des points de contact. Ce genre de phénomène s'est également produit sur les paliers d'une machine à papier à voie sèche.

Réduction des coûts :

  • Hors rupture fragile, une machine sous surveillance MECASON® ne peut pas être le siège d'une panne mécanique subite avec les pertes de production qui s'en suivent.
  • Ce monitoring permet de réduire les coûts de maintenance en ne faisant plus de maintenance superflue (préventif systématique), mais en intervenant dès que cela est nécessaire, avant que la dégradation n'apparaisse, et pas après !!
  • Surveiller ainsi en continu les roulements lubrifiés à la graisse permet de les faire durer 50 ou 100 000 heures au lieu de les changer au bout de 15 ou 20 000 heures. Il est difficile de savoir quand un roulement a besoin d'un appoint de graisse. Les préconisations des constructeurs ne correspondent en rien aux besoins réels des roulements !! Celles-ci ne tiennent pas compte de la température, du type de montage, des spécificités de la graisse, ... Les quantités dont ont besoins les roulements sont beaucoup plus faibles, mais avec des espacements parfois beaucoup plus réduits.
  • Constructeurs ! MECASON® est le meilleur outil pour vous protéger des risques de casse ou de panne pendant la période de garantie.

Démarche « qualité » :

Le système MECASON® est un excellent capteur qui s'intègre dans les procédures de collecte d'informations en provenance de la machine. C'est un outil unique pour optimiser son fonctionnement (cavitation, lubrification, réglage, régulation, ...).

Et de plus en plus de clients se rendent compte que les analyses vibratoires périodiques n'apportent pas la sécurité escomptée. (Il est toujours difficile de prévoir l'avenir !)

Pour se protéger efficacement, la seule solution consiste à équiper les machines les plus critiques d'une surveillance continue. Plus particulièrement une surveillance continue MECASON® car le capteur MECASON® s'avère plus sensible que les accéléromètres courants. La SOLLAC à Fos, le CETIM à Senlis, AZF à Toulouse, ou encore ARKEMA à Pierre-Bénite ont pu constater que le système MECASON® donne des alarmes beaucoup plus précoces que les collecteurs de vibrations qui utilisent des accéléromètres.

Quels avantages par rapport aux analyses vibratoires périodiques ?

Bien que souvent utilisée dans l'industrie, l'analyse vibratoire périodique n'est pas la solution optimale pour sécuriser et optimer vos machines. Par définition, elle ne peut que constater un défaut survenu quelques jours, semaines ou mois auparavant. Or un roulement peut partir en quelques minutes. A l'inverse, une surveillance en continue des vos machines vous permet d'apporter immédiatement les actions correctives qui vont optimiser les conditions de fonctionnement de vos machines.

Ce comparatif plus détaillé vous permet de mieux comprendre pourquoi l'analyse vibratoire périodique et la surveillance continue MECASON® ne sont pas concurrentes mais, au contraire, complémentaires.

Difficulté d'approvisionnement :

Une récente rencontre (janvier 2008) avec un cadre de la société SKF nous a confirmé les difficultés d'approvisionnement qu'il y a actuellement pour les roulements de gros diamètres (supérieur à 400 mm). Il y a très peu de stock chez les distributeurs dans ces gammes-là et les nouvelles commandes que les roulementiers reçoivent sont actuellement programmées pour livraison avec un délai d'environ 24 mois !

Voici donc un argument supplémentaire plaidant en faveur de l'optimisation de la lubrification des gros roulements, et donc leur surveillance continue !


Avez-vous déjà écouté une machine ? Ecoutez-donc :